Zoom sur les labellos 

3 labellos sur un banc
7
November
2019

Le labello, ce petit baume à lèvres en stick est l’allié de nos lèvres pendant l’hiver. Il nous permet d’hydrater, de protéger et nourrir les lèvres les plus gercées et de maintenir la barrière hydrolipidique de la peau qui, à cet endroit, est très sensible. Cependant, de nombreuses études ont révélé que le baume à lèvres n’est pas un ami si bienveillant. En effet, on y trouverait une quantité considérable de perturbateurs endocriniens et d’huiles minérales cancérigènes. Zoom sur les labellos, leur contenu et les alternatives qui s’offrent à vous pour prendre soin de vos lèvres lorsque le froid fait son apparition.

Un contenu qui laisse à désirer

La peau des lèvres est un organe sensible, qui absorbe deux fois plus vite les substances que l’on applique, ce qui signifie que les produits chimiques contenus dans les labellos sont eux aussi absorbés deux fois plus vite.

Les substances dangereuses contenues dans les labellos

Deux types de substances sont mis en cause dans les baumes à lèvres que l’on trouve dans le commerce : on les appelle les « mosh » et les « moah ». Quézaco ? Mosh et moah sont les diminutifs de « Mineral Oil Saturated Hydrocarbons » et « Mineral Oil Aromatic Hydrocarbons », un ensemble de composés que l’on trouve dans les huiles minérales issues de l’industrie pétrochimique comme la paraffine. Ces substances sont entre autres cancérigènes, et sont d’autant plus dangereuses car elles présentent le risque d’être ingérées puisqu’on les applique sur les lèvres. De plus, les labellos contiennent un certain nombre de perturbateurs endocriniens, c’est pourquoi l’utilisation des baumes à lèvres est hautement controversée.

Quelles marques éviter ?

Dans cette lutte contre les produits cancérigènes et enrichis en perturbateurs endocriniens, toutes les marques en prennent pour leur grade : il y a les marques vendues en pharmacie, comme Avène ou la Roche-Posay, qui inspirent confiance au premier abord mais qui concentre une large liste de produits controversés ; on retrouve aussi des marques de grande surface comme le célèbre Labello ou les baumes à lèvres Le Petit Marseillais ; et, pour finir, certaines marques prétendument végétales comme Yves Rocher, dont le naturel et l’aspect écoresponsable ne constituent que l’image de la marque et ne se vérifient pas dans la composition.

Que privilégier ?

Pour être sûr de faire le bon choix, il vous reste deux options : miser sur des produits dont la composition est irréprochable (et pour cela, pas besoin de dépenser toutes vos économies) ou bien fabriquer votre propre baume à lèvres, puisque l’on est jamais mieux servi que par soi-même.

A quelles marques faire confiance ?

La première marque vendue en pharmacie et en coopérative bio qui n’a rien a se reprocher, c’est bien sûr Weleda. Les produits Weleda sont à la hauteur de leur réputation, même si les prix pratiqués par la marque ne sont pas forcément à la portée de toutes les bourses. Parmi les autres marques en qui il est possible d’avoir confiance, on retrouve Caudalie et Melvita, aussi vendues en pharmacie et en coopérative bio. Oubliez tous vos préjugés, un baume à lèvres au rapport qualité/prix exceptionnel vendu par le géant de la grande distribution allemande Lidl possède une composition convaincante pour un prix très modeste : c’est le baume à lèvres Cien. Comme quoi, les meilleurs produits ne sont pas forcément les plus chers, et les produits les plus chers ne sont pas forcément les meilleurs.

Comment fabriquer son baume à lèvres maison

Si vous êtes adeptes du DIY, sachez qu’il n’y a rien de plus simple que de fabriquer un baume à lèvres. On peut même dire que le baume à lèvres ne nécessite même pas d’effort de fabrication, puisque plusieurs produits naturels peuvent être utilisés tels quels. Parmi ceux-ci, on peut citer la cire d’abeille, un produit incroyable et multi-usages (à condition d’opter pour la cire d’abeille jaune), les beurres végétaux (olive, amande douce, karité, etc.) ou la glycérine végétale. Plus élaborée, une recette mélangeant de la cire d’abeille (à faire fondre au bain-marie), de l’huile d’amande douce, du beurre de karité et de l’huile essentielle de lavande aspic pour réparer les lèvres gercées peut être une bonne option.

A lire aussi :