La cigarette électronique, une vaste arnaque ?

femme qui fume une cigarette electronique
19
September
2019

La cigarette électronique s’impose depuis quelques années comme une alternative plus saine à la cigarette. Grâce à un dispositif électronique, elle génère une vapeur destinée à être inhalée. Avec un choix de goût très varié, la cigarette électronique séduit de plus en plus de personnes, mais est-elle vraiment meilleure pour la santé que la traditionnelle cigarette ? C’est ce que nous allons voir. En faisant le tour d’un certain nombre d’avis médicaux, vous serez à même de décider si oui ou non, vous pouvez vous mettre à vapoter sans danger pour la santé.

Vapoter représente-t-il un danger pour la santé ?

Voyons de plus près quelle est la différence entre la cigarette électronique et la cigarette traditionnelle, et tâchons de démêler le vrai du faux sur les éventuels effets néfastes de la cigarette électronique. Le tabagisme est mauvais pour la santé, nous ne vous apprenons rien. Mais saviez-vous que ce n’est pas le tabac lui-même qui est dangereux pour la santé ? En effet, les composants cancérigènes ne sont pas produits par le tabac lui-même mais plutôt par la combustion du celui-ci avec le papier. La cigarette électronique ne produit pas de combustion à proprement parler, les dangers pour la santé sont donc moindres. Cependant, certaines études ont démontré que la cigarette électronique n’est pas forcément toute blanche non plus ! Considérons que tout autre élément que l’oxygène entrant dans les poumons peut potentiellement être néfaste pour la santé.

Zoom sur les e-liquides 

Quant aux e-liquides, on peut aussi se demander s’ils contiennent des éléments qui peuvent mettre en danger la santé. Les e-liquides sont composés de propylène-glycol ou de glycérol, qui sont des produits de chimiosynthèse, et d’eau, d’alcool et d’arômes. Les e-liquides ne sont pas dangereux pour la santé s’ils sont utilisés en vaporisation uniquement, car leur ingestion ou leur application par voie cutanée peut en revanche être nocive. Veillez tout de même à opter pour des e-liquides de bonne qualité, car la composition de certains e-liquides peut quant à elle laisser à désirer. Il convient de se procurer les e-liquides chez un vendeur agréé pour éviter tout risque.

Une solution anti-tabac ?

La cigarette électronique peut être un bon moyen de se sevrer du tabagisme traditionnel, car elle conserve l’effet que la cigarette a sur le cerveau, le geste et le rejet de la fumée. La cigarette électronique permet aussi de libérer votre entourage, car il convient de préciser que la consommation de tabac est aussi nocive pour vous que pour les personnes qui vous entourent. La vapeur d’eau rejetée par la cigarette électronique n’est pas toxique. On peut donc dire que la cigarette électronique est une bonne solution anti-tabac.

Y a-t-il un risque de dépendance ?

La première vocation de la cigarette électronique est de se libérer de l’emprise du tabac. Cependant, comme nous pouvons l’observer depuis son apparition, la cigarette électronique a aussi un effet de mode. Puisqu’elle constitue une alternative au tabac, de nombreuses personnes non fumeuses se mettent à utiliser la cigarette électronique comme accessoire, notamment les plus jeunes. En devenant de plus en plus performante et de plus en plus évoluée, elle séduit et perd son rôle principal de dispositif anti-tabac, créant donc un autre type de dépendance.

Précautions d’emploi

Comme nous le disions plus haut, l’utilisation des e-liquides doit se faire uniquement dans le cadre du vapotage et ne doivent en aucun cas être utilisés comme des arômes alimentaires ou sur la peau. De plus, produisant une vapeur non nocive pour l’entourage, de nombreuses personnes sont tentées de vapoter en permanence : attention ! le vapotage ne doit être effectué que quelques fois pendant la journée, le vapotage compulsif comporte son lot de désavantages pour les poumons. Si vous souhaitez vous libérer du tabac et avant de faire du vapotage une nouvelle dépendance, consulter un tabacologue qui saura vous accompagner dans votre sevrage.

A lire aussi :