A partir de quel âge peut-on porter des talons ?

fille ado qui met une paire de talons
23
September
2019

C’est une question qui anime bon nombre de mamans, à partir de quel âge peut-on autoriser le port des talons à sa fille ? De nombreux experts de la santé se sont penchés sur la question.

Comprendre les étapes de la croissance

La croissance se fait en différentes étapes à l’adolescence. Il est important de n’en négliger aucun aspect pour ne pas laisser des dommages osseux se développer. Une fois l’ossification faite, il est très difficile de modifier la forme du pied ou de la colonne vertébrale.

La croissance du pied

On estime que la croissance osseuse du pied chez les filles se termine vers l’âge de 13 ans. Pendant cette période, il est essentiel de ne pas perturber le processus de croissance. Le port de talons hauts est donc vivement déconseillé par les experts. Si votre fille insiste pour avoir des chaussures de grande, il est possible de lui offrir une jolie paire de ballerines féminines ou une paire de sneakers tendances type Stan Smith ADIDAS. Attention tout de même d’alterner régulièrement le port des chaussures pour ne pas développer d’infections fongiques ou de maux de dos à cause de l’usure de la semelle.

La croissance de la colonne vertébrale

La colonne vertébrale se développe quant à elle jusqu’à l’âge de 18 ans. Porter des talons hauts avant la fin de la croissance osseuse de la colonne peut entraîner des maux de dos et des problèmes au rachis lombaire. Il serait dommage de risquer l’apparition d’une scoliose ou d’une cyphose à cause d’un port régulier de talons hauts. Cependant, les talons hauts sont malgré tout un symbole de féminité et il peut être difficile de les interdire à une adolescente si ses copines en portent. Dans ce cas-là, il est préférable d’opter pour le compromis. On peut par exemple l’autoriser à porter des talons à partir de 16 ans, tout en respectant une certaine limite de hauteur. A cet âge, on privilégiera plutôt les chaussures à talons moyens de 4 à 5 centimètres ou à talons compensés. Il est possible d’augmenter progressivement la taille des talons avec l’âge.

Choisir les bonnes chaussures, au bon âge

Pour ne pas rentrer dans une hyper sexualisation précoce, il est préférable d’éviter les modèles très connotés au quotidien. Exit donc les escarpins imprimé léopard ou à effet vinyle noir ou les talons aiguilles vertigineux pour aller en cours. Le port des talons de plus de 10 centimètres, ou plus, doit être réservé aux grandes occasions.

Les chaussures du quotidien

Selon les règles en vigueur dans l’établissement, certaines chaussures peuvent être interdites. Il est préférable de se renseigner à l’avance sur le règlement afin d’éviter les sanctions. Les boots rocks à talon moyen comme celles de la marque JONAK peuvent être une bonne option, tout comme les bottines chelsea basiques ou les sneakers de marque. Ces basiques se marient facilement à tous les looks. Elles permettent de faire plus femme sans pour autant faire complètement adulte. Pour l’hiver, les bottes cavalières à talon moyen peuvent aussi être une bonne option. Elles permettent de prendre de la hauteur tout en maintenant correctement le mollet et la cheville. Les escarpins et bottines à semelle plateforme peuvent être portées de manière exceptionnelle au lycée, elles ne sont pas recommandées pour un usage quotidien surtout quand l’adolescente doit se déplacer avec un sac assez lourd.

Les chaussures pour les grandes occasions

On peut autoriser le port d’escarpins à talons hauts de 10 centimètres ou plus à l’occasion d’une soirée ou d’une cérémonie. Si l’adolescente n’a pas une démarche assurée en talons hauts et si elle a des chevilles fragiles, il est préférable d’éviter les modèles de plus de 10 centimètres car ils sont propices aux chutes et aux entorses. Les sandales à brides à talons hauts peuvent être un bon compromis car elles maintiennent davantage la cheville en place. On trouve par exemple des modèles tendances de ce type sur le site de mode en ligne ASOS. Pour éviter les glissades, on peut ajouter un patin adhésif antidérapant sous la semelle. Autre astuce, les demies semelles en silicone vendues dans les magasins spécialisés. Elles permettent d’éviter les douleurs lorsque l’on reste debout.

A lire aussi :